La vidéo, un canal en vogue sur le digital

Dans le secteur de la publicité, le display vidéo est en plein essor. Selon les derniers chiffres du SRI (Syndicat des Régies Internet), il pèse 91 M €, soit 23 % du display, dont la mutation se confirme avec de fortes croissances observées sur le mobile, la programmatique et la vidéo.

digital-e-commerce-312x300

Même tendance sur les réseaux sociaux. D’ailleurs. YouTube, qui ne diffuse que des vidéos, est toujours numéro 2 en France derrière Facebook, d’après le Baromètre des réseaux sociaux de l’Ifop.

Sur Internet, la vidéo investit tous les supports. Y compris les sites marchands.

Pour être dans le coup, les e-commerçants doivent donc proposer des vidéos sur leurs sites.

« La vidéo attire l’œil, elle favorise le clic et permet de mettre en lumière un contenu », explique Karen Seror, diectrice de la communication de Fotolia.

Par exemple, la période des fêtes de fin d’année et celles des soldes sont propices à la consommation de vidéos, car les internautes, très sollicités, sont plus réceptifs à un message animé qu’à une offre statique.

Et ce n’est pas tout. A l’heure du cross canal, les vidéos entrent dans les points de vente physiques et viennent animer les écrans digitaux et les bornes interactives.

L’idée est de pouvoir, quelles que soient la situation et la taille de l’écran (mobile, ordinateur, TV), créer une atmosphère et susciter de l’émotion.

Mais, même à l’heure du numérique, la production de quelques secondes de tournage coûte cher.

Une solution consiste donc à se tourner vers des fournisseurs de vidéos clés en main.

Fotolia, la banque d’images connue pour la mise à disposition de photographies, propose 700 000 vidéos. Sur la plateforme, la recherche de vidéos est simplifiée par le moteur de recherche qui vous guide.

L’onglet « Best-sellers » permet de visionner les films les plus sollicités. Il est également possible de faire des recherches par catégories (gastronomie, objets. sports et loisirs, etc.) et par concepts (voyage, bien-être, science et nature. etc.)

Plusieurs formats sont proposés avec des tailles et des résolutions différentes: par exemple le standard S est suffisant pour une diffusion exclusive sur le Web, alors qu’une projection sur écran géant requiert de la haute définition (1080 HD).

A chaque usage son format. Et d’ailleurs, les vidéos peuvent être utilisées comme matière première pour monter une séquence inédite.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Commentaires

Thématique de cet article : Marketing