Des canaux de vente dans l’e-commerce toujours plus mobiles

En France, les ventes sur mobile et tablette ont été multipliées par 5,5 en trois ans, et représentent désormais 11 % du chiffre d’affaires global des e-marchands (source: Fevad, indice iCM, janvier 2014).

m-commerce

La France compte déjà ses fleurons du genre comme Vente-privée, Voyages-sncf ou encore Showroomprivé.

L’équipement en sites mobiles ou en applications augmente; pour autant il n’est pas encore complètement la norme.

Début 2014, la moitié des e-commerçants interrogés disposent soit de l’un, soit de l’autre, mais au regard de l’année précédente, la progression n’a pas été aussi forte qu’escomptée.

En effet, début 2013, 78 % des dirigeants sondés prévoyaient de s’équiper d’un site mobile ou d’une application fin 2013.

Entre site internet mobile et applications, les e-marchands n’ont pas encore tranché.

Cette année, 38 % d’entre eux ont l’intention de lancer un site mobile, tandis que leur enthousiasme est bien plus modéré en ce qui concerne les applications (21 %).

En cause, probablement, un coût moins élevé pour le développement et la maintenance d’un site mobile.

Quant à la vente sur les réseaux sociaux (notamment pour Facebook), elle ne sera absolument pas une priorité pour 2015 : à peine 3 % des répondants prévoyant d’y commercialiser leurs produits.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Commentaires

Thématique de cet article : Ecommerce