5 sources de financement pour votre entreprise

Maintenant que votre business plan est prêt, vous réfléchissez sans doute à la manière dont vous allez pouvoir réunir les capitaux nécessaires pour répondre à vos besoins en financement.

financement

Voici 5 sources de financement pour les entrepreneurs qui souhaitent financer leurs projets :

Epargne personnelle et/ou de l’entourage

Les sources de financement diffèrent suivant la phase de développement de votre projet. Le démarrage est toujours associé à une prise de risque personnelle. Un prix à payer pour que les investisseurs vous fassent confiance et évaluent votre implication. Il peut également être judicieux de faire appel à votre entourage, le ‘love money’ (familial, amical ou professionnel) afin d’amorcer le projet avec des personnes qui y croient sincèrement. Ce type d’apport est également indispensable pour financer des besoins non matériels, traditionnellement écartés par les banques.

Aides étatiques et subventions

L’Etat et les collectivités locales délivrent également des subventions dans le but de favoriser le développement d’entreprises. L’EDEN (Encouragement au Développement des Entreprises Nouvelles) est la plus connue des aides étatiques et aussi la plus sollicitée. Elle concerne les jeunes demandeurs d’emploi de moins de 26 ans, les plus de 50 ans ainsi que les bénéficiaires des minimas sociaux.

Certaines fondations ou associations aident également les créateurs au travers de concours dédiés à l’entreprenariat où des bourses sont à remporter. Pensez également aux prêts d’honneur qui peuvent s’avérer cruciaux pour boucler votre lancement. Délivrés par des plateformes d’initiatives locales ils sont généralement accordés à taux nuls ou réduits avec des facilités de remboursement.

Prêts bancaires

L’emprunt bancaire personnel est une autre voie possible de financement pour la phase d’amorçage. Cependant, il reste difficile à obtenir étant donné le peu de garanties qu’offrent généralement les jeunes créateurs. Si vous envisagez cette solution, retenez que, pour intéresser un banquier, l’apport en capital initial des fondateurs de la société doit représenter au minimum 30% du financement demandé.

En revanche, les banques proposent d’autres types de prêts à moyen/long terme à destination des entreprises. Vous pouvez par exemple vous penchez sur les Prêts à la Création d’Entreprise. De la même manière, certaines banques ont passés des accords avec des structures s’occupant de la création d’entreprises pour proposer des prêts aux conditions intéressantes.

Crowdfunding

En pleine phase de développement, les financements deviennent généralement plus délicats à obtenir puisque vous n’êtes pas assez important pour intéresser les gros investisseurs comme les banquiers ou les Business Angels. C’est à ce moment là qu’il peut être judicieux pour vous d’envisager la solution de crowdfunding. Cette solution consiste à faire appel à l’épargne d’une foule de particuliers afin de compléter votre apport. Une sorte d’échange de bons procédés puisque ce système permet aux petits investisseurs de faire fructifier leur épargne.

Business Angels et capital-risque

Une fois que votre entreprise est lancée sur une croissance prometteuse et continue, vous pouvez vous tourner vers des fonds de capital-risque. Ce type de fonds consiste en une prise de participation temporaire et minoritaire d’un organisme dans votre société. Pour les entreprises davantage orientées nouvelles technologies, web,… les Business Angels peuvent aussi constituer une belle opportunité d’obtenir de 50 à 500k€ de capital. De plus, les Business Angels sont généralement des personnes dont la carrière et les conseils peuvent être précieux.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Commentaires

Thématique de cet article : Business